Thibault – Co-fondateur de Chef Up!

Thibault – Co-fondateur de Chef Up!

Entreprises et entrepreneurs

Team Australiance : Qu’est-ce qui vous a donné la fibre entrepreneuriale ?

Thibault : Je ne sais pas trop d’où c’est venu, mais depuis le début de mes études post bac (IUT Tech de Co avant d’intégrer l’IAE de Lyon – AES puis l’EMLYON) j’ai toujours été intéressé par le fait de monter ma société. L’EMLYON dont le slogan est “Educating Entrepreneurs for the World” a certainement contribué à me conforter dans ce sens-là. C’est d’ailleurs pendant mes études, lors de mon premier stage EMLYON que j’ai monté ma première société, totalement par hasard.

Je devais initialement créer un département commercial pour une société de panneaux solaire en pleine expansion, lorsque les associés m’ont proposé de monter une entreprise indépendante. C’est donc ce que j’ai fait. J’ai fini mes études en parallèles, réalisé un stage chez Procter & Gamble afin d’apprendre les pratiques d’une très grande entreprise, puis je suis revenu à temps plein remodeler entièrement la société. L’aventure a duré 5 ans et la société existe toujours.

Je suppose que ce stage création d’entreprise est l’évènement déterminant qui a orienté mes choix ces dernières années, évènement sans lequel j’aurai peut être suivi une voie plus « classique » au sein d’une entreprise existante.

T.A : Selon vous quelles sont les 3 principales qualités qu’un entrepreneur doit avoir ?

Thibault : Difficile de répondre à cela. Pour mon expérience personnelle je dirais :

– Ténacité : l’entrepreneuriat est une montagne russe, faites de haut et de bas, et il faut savoir ne pas lâcher quand on est dans le creux de la vague et que tout le monde autour de soi se décourage. Il faut aussi savoir réévaluer son projet fréquemment.

– Polyvalence : En tant qu’entrepreneur il faut être capable d’assumer n’importe quel rôle, surtout au démarrage de l’entreprise, être capable d’apprendre et se former rapidement sur des points jusque-là inconnus.

– Social (et vendeur): seul dans son coin, il est difficile d’y arriver. Le réseau, c’est la force. Etre capable de rencontrer du monde, parler de son projet d’une manière attrayante au plus grand nombre, c’est tisser une toile dont les connexions mêmes improbables peuvent se montrer payantes, voire transformer son business. Leo par exemple, une rencontre totalement random à la base par le biais de l’EMLYON, s’est avéré un soutien important avec Australiance, nous apportant son vaste réseau ainsi qu’idées et conseils!

T.A : Pourquoi avoir choisi de développer Chef Up en Australie ?

Thibault : Pour des raisons personnelles et économiques.

Je suis venu il y a 10 ans en Working Holiday Visa et j’avais adoré le lifestyle australien. Je m’étais promis de revenir, et finalement ce sont mon frère et mes amis qui se sont installés ici en premiers. Avec Mathieu, mon associé avec Xavier qui était déjà sur place, nous avions envie de les rejoindre.

J’avais aussi envie de travailler et partager notre culture à l’étranger. L’Australie est avide de culture européenne, c’est donc idéal.

Evidemment il fallait valider le point de vue financier et économique. Et là tous les indicateurs sont au vert, surtout comparé à l’Europe (Croissance, PIB/hab., revenu moyen, dépenses en loisirs, IDH, stabilité etc.)